Synopsis

Le vaisseau de recherche "le Nomade", fleuron technologique de la Congrégation cassienne, commença sa mission d'exploration à la suite d'une cérémonie de lancement d'une ampleur historique. Après avoir découvert de nombreuses et bien étranges formes de vie dans les zones inexplorées des confins de la galaxie, le Nomade disparut mystérieusement. Aucun contact n'a depuis pu être établi avec le vaisseau...

107 ANTE DOMINUS Le périple du Nomade

Synopsis Liste
Hero Image

Première partie Plongée dans l'inconnu

À l'éclat qui embrasait progressivement son casque, le capitaine Sonoda estima qu'il disposait de treize minutes avant que la nébuleuse en train d'exploser derrière lui ne l'engloutisse, ainsi que les quatre cents passagers encore à l'abri de l'épaisse coque de vibranium du vaisseau. En dehors de cela, il fallait bien avouer que la scène était d'une beauté stupéfiante.

"Capitaine ?" Son officier en second, Veska, avançait en s'agripant à la paroi de métal du vaisseau désormais privé d'électricité. Sonoda l'entendait aussi nettement que si elle s'était trouvée juste à côté de lui. "Il faut qu'on se dépêche."

"Krint ?" Il baissa les yeux vers le jeune ingénieur, bien en dessous de lui, un garçon qui venait d'une famille d’honnêtes travailleurs et dont le père avait pleuré lors de la cérémonie de baptême du Nomade. Il n'aurait jamais dû se trouver là. Mais le drone de réparation était HS et Shade était mort. Sonoda avait solennellement promis de protéger le gamin, et dans l'espace intersidéral, ça pouvait impliquer beaucoup de choses. "Maintenant."

Sonoda raccorda les câbles qu'il tenait entre ses doigts au moment où Krint poussait le levier de commutation, déviant ainsi l'alimentation d'urgence pour l'empêcher de griller la cellule énergétique. Le Nomade tressauta quelques instants et de longues flammèches bleues s'échappèrent des réacteurs. Dans leur lueur se détachait la silhouette malingre de Krint qui s'employait à remonter le long de la paroi. Sonoda éteignit le chalumeau et le panneau se referma. "C'est bon", annonça-t-il. "On rentre". La chance avait été de son côté. Une fois de plus.

Pour les premiers voyageurs de l'espace de la civilisation cassienne, avoir survécu aussi longtemps était une victoire en soi. Près d'un an après leur départ, cela tenait même du miracle. Au cours des mois précédents, ils avaient découvert plus de merveilles que Sonoda n'aurait jamais pu rêver en voir pendant une vie entière. Des organismes plasmiques interloqués de constater que ces morceaux de chair vivants appelés êtres humains étaient dotés d'intelligence. Des éruptions volcaniques d'une violence telle que la coque du vaisseau alors en orbite en avait été entaillée. Des humanoïdes de granite aux extraordinaires capacités martiales. Des vers constitués de matière noire se nourrissant de trous noirs. Des intelligences artificielles pilotant des mondes comme des voitures de course. Des méduses gigantesques qui dédaignaient fort heureusement le Nomade, trop petit à leur goût. Des entités défiant l’imagination. Tout cela était fascinant. Et il n'en avait pas encore vu assez.

Sonoda commença à escalader les barreaux soudés à la coque pour rejoindre l'écoutille. "Attendez, capitaine" entendit-il dans son oreillette. L'officier scientifique Thekford était inhabituellement loquace. "On a repéré une signature énergétique. Elle est... bizarre. Un rayonnement séquentiel qui ne ressemble à rien de ce qu'on a pu voir. Dix degrés à tribord."

Sonoda résista à la tentation de regarder par-dessus son épaule. Les volutes enflammées de la nébuleuse approchaient. "Vous me montrerez ça dans dix minutes". Il rentra la tête dans les épaules, prêt à sauter dans le sas de décompression.

"Elle se répète à plus d'un milliard d'ergs par seconde."

Sonada se figea.

Hero Image

Deuxième partie Nobles ambitions

Le départ du Nomade avait été précédé par plusieurs semaines de festivités et de cérémonies, les plus fastueuses qu'ait connues la planète. Fontaines à champagne, pièces montées géantes et fêtes en tout genre avaient réjoui les estomacs et les cœurs des Cassiens.

Après des siècles de guerres intestines, les peuples de Cassus étaient enfin réunis sous une même bannière. Désormais, on ne gaspillerait plus la vie de précieux héritiers lors de sanglants affrontements pour la redistribution des richesses. Si les ressources de la planète avaient été impitoyablement pillées et gaspillées, le reste de la galaxie en recelait sans aucun doute d'autres. La première étape consistait à explorer ces royaumes lointains pour en évaluer le potentiel.

Bien décidés à faire profiter de leur élan conquérant les multitudes de formes de vie qu'ils ne manqueraient pas de rencontrer, les Cassiens ne reculèrent devant aucune dépense et aucune difficulté technologique pour réaliser leurs désirs d'exploration spatiale. Bien sûr, comme dans tout effort expansionniste, il y avait eu quelques faux départs et de sérieux dégâts collatéraux. On discuta de l'intérêt d'envoyer un équipage robotisé pendant une décennie avant de finalement décider que l'établissement de relations interplanétaires était une tâche trop importante pour la confier à des machines.

La conception du Nomade prit près d'un siècle et le choix de ceux qui prendraient place à son bord dura plus longtemps encore. Les candidats les plus enthousiastes à l'idée d'être les premiers à découvrir les merveilles de l'univers n'avaient bien souvent pas les qualités physiques requises pour supporter un séjour prolongé dans l'espace ou les conditions atmosphériques probablement difficiles des planètes visitées. Il fallut plusieurs générations pour créer un équipage capable de survivre dans les conditions les plus difficiles : des individus physiquement améliorés et rompus aux techniques diplomatiques les plus délicates.

Sonoda avait fermement demandé à valider lui-même chacun des membres d'équipage. Après des dizaines d'années d'entraînement et d'auto-discipline, il se considérait comme imperméable à toute considération d'ordre sentimental.

Hero Image

Troisième partie Décision vitale

Sonoda passa en canal privé. "Un milliard, c'est impossible. C'est plus..."

"Plus puissant que mille milliards de supernovas. À chaque seconde. Mais les intervalles s'espacent. Si on attend trop, on va la perdre."

Sonoda extirpa une antenne de son casque, en définit le taux d'oscillation et commença à scanner le quartier de lumière stellaire que la large courbe du Nomade dévorait petit à petit. Les chiffres qui apparurent sur l'écran ne bougèrent pas, même lorsqu'il relança le scan.

"Vos ordres, capitaine ?", entendit-il Thekford lui demander dans l'oreille. Au ton de sa voix, Sonoda comprit qu'il avait lui aussi fait le calcul. "Ça dépasse tout ce qu'on a déjà rencontré."

"On la récupérera quand on sera hors de danger", intervint Veska avec brusquerie.

"Elle est trop loin", répliqua-t-il.

"Capitaine, on vient tout juste de réactiver les moteurs. Et vu la distance, on risque de ne pas pouvoir revenir. Et ça, c'est si on a la chance de ne pas se faire pulvériser". Sa voix s'était faite suppliante. "Ça n'en vaut pas la peine, Goren." Il ne répondit rien. Elle reprit : "Notre mission est de rapporter le résultat de nos découvertes chez nous."

Elle avait raison, bien sûr. Mais tout de même... Un milliard d'ergs...

Il jeta un coup d'œil à l'écoutille ouverte. Il n'y avait la place et le temps que pour une seule décompression. Krint s'apprêtait à saisir le barreau situé quelques centimètres sous les pieds de Sonoda. Le garçon lui souriait, l'air soulagé.

La mission, pensa Sonoda. Il n'y a que ça qui importe.

Au moment où les doigts de Krint allaient se renfermer sur le barreau, Sonoda lui décocha un coup de pied dans le casque. Il vit le regard de Krint se teinter d'étonnement, puis d'horreur. Il entendit un sifflement alors que le casque se fissurait et que la peau du gamin virait au bleu. Son corps désarticulé s'éloigna en tournoyant du vaisseau, comme aspiré par la nébuleuse.

Sonoda se laissa glisser par l'écoutille, puis la regarda se renfermer. Malgré la combinaison, il percevait le ronronnement du Nomade qui avait repris vie. "Veska, j'y suis. Tu peux envoyer."

"C'est parti", répondit-elle sans aucune trace d'émotion dans la voix. Elle ne demanda pas ce qui était arrivé à Krint. C'était inutile.

Il s'approcha du hublot et observa le corps de Krint, petite tache au milieu d'un tourbillon de rocs plus gros que des continents qui avançaient inexorablement vers le Nomade.

Les moteurs se mirent alors à rugir et Sonoda fut projeté contre le mur. À travers le hublot, les étoiles parurent s'allonger, telles des comètes. Telles des flèches, pensa-t-il amèrement avant de perdre connaissance. Dans ce sommeil troublé lui apparut le visage terrifié du jeune Krint, qui allait désormais le hanter jusqu'à la fin de ses jours.