Présentation

Les Granoks sont une race de mercenaires aguerris. Ces vétérans, au goût prononcé pour les boissons alcoolisées, commandent la Force combattante opérationnelle de Nexus (la FCON). Bannis il y a plusieurs siècles de leur monde d'origine suite à une guerre sanglante avec le Dominion, ils arpentent depuis la galaxie, louant leurs formidables services au plus offrant. Ayant fait cause commune avec les Exilés, ces soldats de fortune ont gagné Nexus, où ils ont juré d'écraser les envahisseurs du Dominion quoi qu'il leur en coûte. Impétueux, téméraires et inflexibles, les Granoks sont toujours les premiers à ruer au cœur de l'action. Ils sont absolument indispensables à la survie des Exilés sur Nexus.

Divider

Noms

Leurs prénoms sont courts, dépassant rarement les deux syllabes, et regorgent de consonnes "rocailleuses".

Par exemple : Jekra, Krull, Grem, Durek, Baxa

Idiome

Les Granoks ont la voix grave et râpeuse. Ils ne font ni les plus discrets ni les plus modestes des compagnons : histoires graveleuses et invraisemblables fanfaronnades sont souvent débitées à tue-tête entre deux éclats de rire tonitruants.

Personnalité

Bruyants, grossiers, mais joviaux, les Granoks sont dotés d'un tempérament volcanique, et leurs yeux ne s'illuminent qu'une arme — ou une bonne bouteille . — à la main. Ces prédispositions peuvent néanmoins indisposer d'autres Exilés au tempérament plus sensible ou de nature plus pragmatique. En dépit de ce caractère rugueux, les Granoks font de formidables alliés à la loyauté inébranlable. Sous le feu ennemi, et sans la moindre hésitation, ils risqueront leur vie pour sauver celle de l'Exilé avec lequel ils se sont "chamaillés" la veille au soir.

Granok

Motivations

Les Granoks aiment se battre. Vraiment. Toutefois, la bagarre est encore plus belle quand elle se justifie, et l'argent et la vengeance sont deux excellentes raisons de passer à l'action. Haïssant le Dominion, ils sont conscients de former l'épine dorsale de la Force combattante opérationnelle de Nexus, un rôle qu'ils prennent très à cœur.

Espérance de vie

Les Granoks sont particulièrement robustes, certains individus dépassant allègrement les 800 ans.

Apparence physique

Le corps des Granoks est recouvert de pierre dense et vivante. Ils mesurent 3 mètres en moyenne et présentent un dimorphisme sexuel exagéré. Leur peau peut prendre de nombreuses teintes différentes, cependant les nuances de granit gris ou de grès bleu sont parmi les plus courantes.

Avec l'aide des Aurins, certains Granoks aiment faire pousser des plantes sur leur corps, l'équivalent d'une chevelure luxuriante . La flore utilisée provient surtout de la serre du Quitte ou Double. Si cette mode s'est répandue récemment (depuis qu'ils combattent aux côtés des Exilés), les Granoks se gravent également des motifs sur leur peau minérale, cela depuis des temps immémoriaux. Ils affichent ainsi leur allégeance. Ou leur goût esthétique.

Physiologie

Les Granoks forment une puissante race hybride au métabolisme mêlant le minéral et le biologique. Leur peau est faite de plaques de pierre étroitement ajustées aux articulations. Pour autant, celles-ci sont étonnamment flexibles : l'agilité d'un Granok en surprendra plus d'un . La composition spécifique de leur peau, comme sa pigmentation, dépend de nombreux facteurs tant génétiques qu'environnementaux. Leur sens du toucher est équivalent à celui des Humains.

Le squelette des Granoks est de nature minérale lui aussi et soutient efficacement le poids de leur formidable corps. Muscles et organes sont composés d'une substance dense, proche de l'argile, même si coloration et structure cellulaire varient selon leurs fonctions corporelles. Le sang, si l'on peut l'appeler ainsi, est un substrat visqueux, riche en nutriments et minéraux.

Les Granoks survivent à des coups qui s'avéreraient fatals à des espèces moins robustes, mais se rétablissent nettement plus lentement. Par ailleurs, leur épiderme est plus susceptible de conserver d'impressionnantes cicatrices, sous la forme de profondes entailles, voire de véritables trous. Les couches internes du derme durcissent au fil du processus de guérison et finissent par prendre la couleur et la dureté de la peau originale.

Leurs besoins nutritionnels sont proches de ceux d'êtres organiques, bien qu'ils soient plus préoccupés par la teneur en minerais de la nourriture absorbée que par son apport protéique ou son taux de lipides. Les scientifiques ne l'ont pas encore confirmé, mais il semble que le système digestif des Granoks soit capable d'assimiler certains composés organiques typiques, comme l'alcool, les glucides, etc., pour en extraire les nutriments appropriés.

Les Granoks peuvent être scindés en deux sexes distincts, mâle et femelle, et leur mode de reproduction rappelle celui des mammifères. Enfin, au risque de démystifier la chose, précisons sans ambages que les techniques de procréation granoks ne dépayseraient pas tant les autres espèces pensantes.

Granok chair

Planète d'origine

Les Granoks proviennent de Gnox, une planète à nulle autre pareille et réputée pour la particularité de son écosystème : nombre d'espèces vivantes et endémiques y sont littéralement constituées de pierre.

Histoire

Il y a quelques siècles seulement, la civilisation granok était aussi primitive que sa technologie rudimentaire. Isolées les unes des autres, une multitude de tribus vivaient en autarcie jusqu'à ce que les Mecharis, émissaires du Dominion, débarquent sur Gnox. Hélas, quelques fâcheux malentendus conduisirent ces ambassadeurs-recruteurs à la casse. Les Granoks étaient dangereux . Et incontrôlables . Il fallait les exterminer, ne serait-ce qu'au nom du principe de précaution . Le Dominion déclara la guerre.

En 1221 P.D., les envahisseurs attaquèrent Gnox. Ce serait, l'état-major en était persuadé, une campagne aussi fulgurante que victorieuse. Après tout, les Granoks n'étaient pas unis. Pire, ils adhéraient à la Voie de la pierre, une doctrine religieuse prônant un immobilisme grotesque. Elle priverait ces tribus primitives de toute capacité d'adaptation sur le champ de bataille. Quelqu'un, quelque part, avait fait une erreur, s'avéra-t-il. Les Granoks s'adaptèrent. Capturant vaisseaux de combat et lourdes pièces d'armement, ils les retournèrent contre l'ennemi.

Bientôt, la débâcle du Dominion était totale, une première dans ses annales militaires. Amer, pourtant, fut le goût de cette victoire, car la société tribale se fractura sous la pression titanesque de forces contradictoires. D'un côté, l'immuabilité des conservateurs ; de l'autre, Durek Brisepierre et ses compagnons qui avaient osé gagner la guerre en rejetant la pierre. Bannis de Gnox, ils prirent le chemin des étoiles et se firent soldats de fortune.

À bord d'un vaisseau pris au Dominion, et constamment aux aguets, ces formidables combattants explorèrent les mondes voisins. Leur maîtrise technologique progressa à pas de Granoks, au fur et à mesure de leurs aventures et comme ils étudiaient l'armement arraché à l'ennemi durant la Guerre de Gnox. Quelques décennies plus tard, ils fabriquaient leurs propres armes, armures et vaisseaux. Se muant en Forces combattantes autonomes, les Granoks devinrent mercenaires. Leur réputation se propagea à travers la galaxie à la vitesse de la lumière. D'incroyables durs à cuire, sur lesquels on pouvait compter. Du moins, tant qu'on avait les moyens de payer leurs services. Tout au long de leur périple, les Granoks n'oublièrent ni ne pardonnèrent jamais l'invasion du Dominion. Au fond de leur cœur de pierre, la flamme de la haine brûlait farouchement. Jamais non plus ne laissèrent-ils passer une occasion de se venger.

À de multiples reprises, ils combattirent aux côtés de ces rebelles cassiens qui défiaient eux aussi le pouvoir de l'empereur de Cassus. Lorsque Nexus fut découverte, les Granoks entérinèrent l'alliance avec les Humains, les Mordesh et les Aurins. Ils formeraient le bras armé des Exilés dans ce nouveau monde. L'arrivée récente du Dominion fut d'une certaine manière source de célébration. La FCON allait pouvoir se dégourdir les jambes et infliger une nouvelle correction à son ennemi juré.

Sur Gnox, respectant rites et croyances ancestrales, les tribus survivent toujours au sein de ce monde minéral. Tout contact avec le reste de la galaxie est prohibé, cela incluant le Dominion qui, à ce jour, n'est jamais retourné sur le champ de sa première défaite. Quant au Granok épris de modernisme... En fonction du blasphème, il est sermonné, banni ou mis à mort. Ainsi l'exige la Voie de la pierre. Depuis la nuit des temps et jusqu'à la fin des étoiles.

Industrie

Les Granoks ne construisent que le strict nécessaire à la poursuite de leur activité préférée, à savoir la guerre. Engins de siège et fortifications constituent donc le gros de leurs créations. Cela dit, ils fabriquent souvent leurs propres armes et armures, et continuent leurs activités de mercenaires quand ils ne sont pas au service de la FCON.

Religion

Sur Gnox, les Granoks suivaient la très rigide Voie de la pierre. Cette époque étant révolue pour les mercenaires exilés, place aux nouveaux dieux : l'or, l'acier et l'alcool . Les rares croyances restantes ont pour la plupart été fondues dans le moule de la stricte discipline militaire de la FCON.

Communautés

Une communauté granok est un bastion. Il est dirigé par un chef, un anachronisme évoquant leurs origines tribales. Le maître-brasseur est un membre respecté de la communauté, d'autant plus que sa taverne est généralement bourrée de Granoks à l'avenant, sirotant une mousse tout en se vantant de prouesses plus "énormes" les unes que les autres.

Relations

Les Humains du Dominion

Ces lâches obséquieux lèchent les bottes de leurs maîtres luminaï.

Les Mecharis

Des machines pompeuses et arrogantes. Leur vraie place est à la casse.

Les Chuas

Une vermine dressée à chercher la baballe et à faire joujou avec des explosifs. À exterminer au plus vite.

Les Drakens

De vrais guerriers. Il convient de leur exprimer ce viril respect sur le champ de bataille. En pleine face, donc.

Les Exilés humains

Seuls ou aux côtés des Granoks, ceux-là luttent contre le Dominion depuis si longtemps... Ils n'ont jamais abdiqué, quelles qu'aient été leurs fortunes. De vrais compagnons d'armes .

Les Aurins

Ce qu'ils sont ridicules, ces moucherons, à vouloir protéger la nature à tout prix . Pourtant, et même s'il ne faut pas l'avouer en public, ces minuscules alliés sont aussi la preuve que le courage ne se mesure pas à l'aune de la taille. Ils sont dignes de respect et doivent être protégés.

Les Mordesh

Peut-être parce qu'ils préfèrent l'ombre et les stratagèmes complexes, les Mordesh semblent avoir des problèmes avec l'intransigeance directe des Granoks. Quel mal y a-t-il à "Tirer d'abord, poser les questions ensuite" ? Et est-ce vraiment un problème si un plan ne se déroule pas sans accrocs ?

Faction

La haine vouée au Dominion a poussé les Granoks à rejoindre les Exilés, mais ils ne dédaignent jamais un bon combat, surtout s'ils n'en sont pas les favoris. Sans la vigueur et l'expertise militaire de ces combattants hors pair, les Exilés n'auraient jamais survécu si longtemps sur Nexus face à un ennemi aussi redoutable.

Granok clock

Glossaire

Les termes couramment utilisés par les Granoks incluent :

Bastion

Communauté de civils granoks.

Boulot

Toutes les tâches, joyeuses ou sinistres, qu'un mercenaire peut être amené à accomplir.

Cadavéreux

Mordesh. À noter qu'il ne se s'agit pas d'une insulte, mais d'une simple constatation, du moins dans la bouche d'un Granok.

Infopylône

Point central de toute jonction. Cette plateforme de données, aux capacités de stockage presque infinies, sert aussi de relais de communication au pivot.

Caillasse

Ce terme passe-partout illustre à merveille de nombreuses situations. Ainsi, à un camarade qui a "de la caillasse dans les oreilles", l'on évoquera avec suspicion "une caillasse dans le potage", avant de "parier sa caillasse" que l'ennemi a tendu une embuscade, ce dernier commençant franchement "à nous courir sur la caillasse". REMARQUE : Introduite par les Granoks, la caillasse fleurit aujourd'hui spontanément dans le vocabulaire de nombreux combattants servant à leurs côtés.

Chef

Dirigeant d'un bastion granok.

Cornu

Draken.

Dominard

Soldat du Dominion, insulte généralement réservée aux Humains cassiens, mais pouvant également s'appliquer à l'ensemble du Dominion.

Maître-brasseur

Plus que celui qui brasse la mousse, le maître-brasseur est une personnalité culturelle importante et respectée de toute communauté granok.

Mercenaire

Granok membre d'une Force combattante opérationnelle

Mousse

Bière très alcoolisée, brassée par les Granoks. Chaque bastion, comme chaque maître-brasseur, s'enorgueillit de sa propre recette. Une chope suffit à plonger la plupart des Humains dans le coma.

Mufflée

Célébration débridée et alcoolisée marquant souvent la fin d'un conflit, qu'il s'agisse d'une petite échauffourée ou d'une longue campagne.

Pierre

Au singulier, la pierre évoque le courage, la fermeté et la détermination. "Il est de pierre" se comprend comme "on peut s'appuyer sur lui", ou par extension, "il est fidèle". Au pluriel, le terme peut se teinter d'une connotation indécente, évoquant alors certaines parties plus intimes d'un individu. Citons le très vulgaire "faire de deux pierres, un coup" ou, dans un registre voisin, l'hilarant "pierres qui roulent n'amassent pas mousse". Voir aussi "roc" et "mousse".

Roc

Euphémisme utilisé pour désigner différentes parties du corps, même s'il est généralement synonyme de "cœur", de "courage" ou de "tripes". On louera ainsi un Granok "solide comme un roc". Plus particulièrement, peut se référer au cerveau ("j'en ai plein le roc de leurs ordres ." est à comprendre quasiment littéralement), aux entrailles ("son roc s'effritait de partout, il a quand même chargé dans le tas") ou aux organes génitaux ("il est... hum... bâti comme un roc"). Voir aussi : pierre, caillasse.